Go to Top

Chapitre sur les langues officielles du Canada /
Chapter on the Official Languages of Canada

LE FRANÇAIS ET L’ANGLAIS : LES DEUX LANGUES OFFICIELLES DU CANADA

Les citoyens et citoyennes de ce pays, parlant le français ou l’anglais et ayant des racines ethno-culturelles fort diverses, forment un tissu social que nous appelons le Canada. À bien des égards, la dualité linguistique constitue une des valeurs les plus fondamentales de notre pays. Elle est le reflet permanent de notre histoire et le témoin dynamique de notre identité collective. Elle incarne aussi l’esprit de collaboration qui anime les deux communautés de langue officielle et la possibilité pour les Canadiennes et les Canadiens, francophones et anglophones, de vivre ensemble et d’unir leurs efforts pour défendre des valeurs communes.

Loin de perdre sa pertinence à l’heure de la mondialisation, notre dualité linguistique est au contraire un exemple d’avancement et d’ouverture pour le monde au moment où les tensions linguistiques, religieuses, ethniques et économiques continuent de menacer la paix et la sécurité des nations. Notre dualité n’est donc pas une valeur exclusivement canadienne ; toutefois, la façon dont nous la vivons, la respectons et la développons est un modèle pour toutes les sociétés et un exemple du leadership que le Canada est appelé à jouer sur la scène internationale.

Au-delà de la fierté et des responsabilités que doit inspirer notre dualité, celle-ci apporte également au Canada des avantages économiques insoupçonnés à l’heure de la mondialisation. Bousculés par cette nouvelle dynamique et par l’intensification des échanges internationaux, nous commençons à peine à réaliser à quel point notre dualité peut être un atout précieux pour l’expansion de notre commerce et le renforcement de notre bien-être collectif. Nos liens privilégiés avec deux grandes communautés linguistiques internationales, l’ouverture à la diversité de nos partenaires commerciaux, notre savoir-faire particulier et l’originalité de nos produits sont autant d’avantages que procure la synergie de nos deux langues officielles. À bien des égards, la dualité linguistique est de plus en plus perçue comme un avantage comparatif important pour le Canada dans le domaine du commerce international.

Le Commissariat aux langues officielles joue un rôle unique et indispensable en ce qui concerne la protection et la promotion de la dualité linguistique au plan fédéral. En tant qu’agent de changement et bureau d’ombudsman, il a pour mission de prendre toutes les mesures visant à assurer la réalisation des trois objectifs de la Loi sur les langues officielles, soit ; l’égalité du français et de l’anglais au sein du Parlement, du gouvernement du Canada, de l’administration fédérale et des institutions assujetties à la Loi ; le maintien et l’épanouissement des collectivités de langue officielle au Canada ; et l’égalité du français et de l’anglais dans la société canadienne.

Le respect des droits, de quelque nature qu’ils soient, en suppose la connaissance. La Commissaire poursuit ainsi la sensibilisation et l’éducation des citoyens à l’égard de la Loi sur les langues officielles et de son rôle afin d’inciter le gouvernement du Canada à s’assurer du plein respect, de la protection et de la promotion de la dualité linguistique canadienne.
Dyane Adam
Commissaire aux langues officielles du Canada
Le 14 février 2001
http://www.ocol-col.gc.ca

VOTRE OPINION COMPTE : veuillez faire parvenir vos commentaires à Viateur Bergeron, Président de Dialogue Canada à : vberger@uottawa.ca